bricoles

13 mai 2008

Doors, un hommage… avec le vrai.

Publié par clare dans à l'Ouest

Image de prévisualisation YouTube

 

Love me two times, I’m goin’away…

 

Image de prévisualisation YouTube

Et un hommage à l’acteur Val Kilmer, dans tous ses rôles.

Vous allez le reconnaître en Jim Morrison…

 

 

10 mai 2008

la paix

Publié par clare dans à l'Ouest

la paix dans à l'Ouest 171500224548255068b1e0dtipi2

21 avril 2008

Esprit sacré

Publié par clare dans à l'Ouest

Image de prévisualisation YouTube

sacred spirit 

1 février 2008

Indian song

Publié par clare dans à l'Ouest

Image de prévisualisation YouTube

Extrait de Phénix Arizona (Smoke Signals) un film de Chris Eyre, scenario de Sherman Alexie (d’après une nouvelle de Sherman Alexie)

- Les cow-boys gagnent toujours. [...] Regarde John Wayne !

-Tu as remarqué qu’on ne voyait jamais ses dents dans les westerns? C’est louche, un type qui ne montre jamais ses dents !

Chanson :Les dents de John Wayne, Les dents de John Wayne, sont-elles en plastique, sont-elles en acier ?

Premier « western » (1998) vu du point de vue indien. Un jeune de la tribu des coeurs d’Alène quitte la réserve pour récupérer la dépouille de son père à Phoenix, en compagnie d’un ami un peu encombrant. Il éprouve de la haine envers ce père alcoolique qui a abandonné sa famille lorsque le garçon avait dix ans.
Ces deux jeunes indiens sont de caractères opposés : l’un représente la modernité, l’autre la tradition.
Tous les poncifs du Western traditionnels sont « revus et corrigés » par les garçons.
De ceux de John Wayne (ici) jusqu’à Little big man, abondamment pris à contre- pied, et Dead Man de Jim Jarmusch, qui semble-t-il est le seul qui trouve grâce à  leurs yeux. Lorsque le père demande à son fils de dix ans qui est son indien préféré, il répond : Nobody. (Personne) Or, Nobody est le nom du héros indien de Jarmusch.

 

 

 

1 février 2008

petites boites

Publié par clare dans à l'Ouest

tipi.jpg

 

« Tout ce que fait le Pouvoir de l’Univers se fait en cercle. Le ciel est rond, et j’ai entendu dire que la terre est ronde comme une balle, et que toutes les étoiles le sont aussi. Le vent, dans sa plus grande puissance, tourbillonne. Les oiseaux font leur nid en rond, car leur religion est la même que la nôtre. Le soleil s’élève et redescend dans un cercle. La lune fait de même, et ils sont ronds l’un et l’autre. Même les saisons, dans leur changement, forment un grand cercle et reviennent toujours où elles étaient. La vie d’un homme est un cercle d’enfance à enfance, et ainsi en est-il de toute chose où le Pouvoir se meut. Ainsi nos tentes étaient rondes comme les nids des oiseaux et toujours disposées en cercle, le cercle de la nation, nid fait de nombreux nids où nous couvions nos enfants selon la volonté du Grand Esprit. »

« Il y a longtemps, mon père m’a répété les paroles de son père : une fois, un saint homme lakota appelé Drink Water a rêvé de ce qui devait se passer. Il a rêvé que les autres jambes revenaient sur Terre et qu’une race venue d’ailleurs tissait une toile tout autour des Lakotas. Et il a dit: « Vous vivrez dans des maisons carrées, grises, sur une terre infertile… »

Hehaka Sapa, (Black Elk, Elan Noir)

1863-1950. Chef Sioux des Oglalas

12

DANSE avec les étoiles |
Ex-Pression |
CATGRR |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | BD Jules et Herbert
| ArtBlog
| Mandalas et créations